Besoin de hurler

Auteur  
# 17/04/2010 à 10:08 Chlodweg
Besoin de hurler … Il y a des jours, où on ferait mieux de rester coucher. Théoriquement, je suis en vacance à partir d' hier soir … Seulement, mon père est en voyage en Pologne et ne peut pas me récupérer à la gare de Paray le vendredi soir. Ma mère ne veut me prendre qu' à la gare de Montceau (la plus proche de chez moi). Je n' ai trouvé qu' un train le samedi matin … Mais les chemins de fer sont en grève et j' apprend que mon train est annulé ! On me propose le Clermont-Paris, descendre à Nevers, et Nevers-Montceau … Mais renseignements pris, le Nevers-Montceau est annulé aussi ! On m' envoie à la pêche aux renseignement par téléphone … Bien entendu, je ne comprend pas la moitié de ce que me dit l' opératrice, sauf qu' il n' y a certainement aucun train sur les lignes secondaires. Je retourne au guichet où l' employer me propose un Clermont-Lyon, Lyon-Paris descendre au Creusot … où je peux espérer trouver un bus si dieu le veut ! Donc avec une nuit blanche dans la vue, j' aurai du partir à 8h30, je n' avais donc pas trouvé judicieux d' aller me coucher pour deux heures de sommeil, je me trouve réduit à attendre jusqu' à 15h pour espérer prendre ce nouveau trajet qui étant sur les grandes lignes a quand même moins de chance d' être annulé.
Mais pour comble de chance, je n' avais plus qu' un ticket de tram que j' ai utilisé pour me rendre à la gare … je n' en avais pas repris puisque je n' aurais pas du en avoir besoin pour le retour. Las, aux arrêts de bus, il n' y a pas de distributeurs de tickets et je n' ai pas de monnaie pour le chauffeur. J' en suis réduit à marcher sur deux arrêts de bus avec mes valises jusqu' à l' arrêt du tram. Le ciel ayant résolu ma perte, le distributeur refuse de prendre ma carte bancaire. De plus en plus énervé, je me résout à monter sans payer. Je téléphone à ma mère pour l' informer de mon contretemps pour m' apercevoir que mon téléphone n' a plus de pile ! Il n' aurai plus manqué qu' un opportun contrôle des titres de transport. Ajoutons encore à mon bonheur, qu' avec les vacances, la cantine est fermée et que comme j' aurai du être parti, mes placards sont vides ... Enfin, nous n' avons pas plus de chance les uns que les autres, puisque mon père, pour son premier voyage en Pologne, a écopé de 8 jours de deuil national ! Et le pire avec tout cela, c' est que je ne suis pas encore rentré … Je n' ai jamais mis les pieds à la gare de la Part Dieu (à Lyon) qui est une des plus grosses en dehors des gares parisiennes. En jetant un coup d' œil sur mon ticket, je constate qu' on m' a placé à l' étage (les trains pour Paris en ont deux). Aussi pour ma plus grande joie, j' aurais à monter et descendre des marches d' escalier exiguës avec 30kg de bagage … Et bien oui, je ramène beaucoup de choses parce que ce sont les vacances …
Au milieu de cette Bérézina ferroviaire, on se dit que oui, il y a des fois où on ferait mieux d' aller se coucher et de se réveiller un autre jour. Il y aura peut-être des gens qui se feront insulter pour m' avoir simplement regardé !
# 04/05/2010 à 07:50 Beethovenmaniac
Ouf !!! j'espère que ca s'est replacé pour toi et que tu as quand-même eu du bon temps !!!

Ca n'a pas été super pour moi non plus... j'ai traversé l'enfer !!!

L'homme que j'aimais le plus au monde a déblatéré des insultes grotesques sur moi... sans que j,aie rien fait... comme ca sans raison... je n'ai rien compris et je ne comprend pas encore...c'est vraiment incomprehensible......

Il m'a fait tellement mal que j'ai cru que le coeur allait m'arrêter...

Par chance,je m'en sors lentement mais surement... une guérison d'amour ne se fait pas du jour au lendemain...

Pendant des jours je me suis demandé pourquoi j'étais là... pourquoi je vivais encore...

Un ami d'autrefois que j'ai retrouvé par hasard m'a beaucoup aidé et m'aide encore... il est merveilleux et adore la musique de Beethov comme nous...

Tu me donneras des nouvelles à savoir si tu as quand-même eu un peu de belles vacances... je te le souhaite du fond du coeur...

Beethovenmaniac
# 05/05/2010 à 21:43 Chlodweg
Je m' étonnais aussi d' un tel silence … Les vacances, oui, pas trop mal … Beaucoup de réunions à la mairie, mais j' en ai l' habitude. Par contre, j' ai reçu une grosse mauvaise nouvelle aujourd' hui, pas mort d' homme, mais un 5 à l' oral, ce qui me réduit à aller minablement au rattrapage … Là aussi, il y a de quoi hurler, il me manque 1,5 points !!! Surtout, je ne sais pas du tout comment fonctionne cette épreuve, et je suis passablement dépité et découragé. Tout mes collègues ont bien réussi sauf moi, et je ne me sens pas le droit de gâcher leur bonheur avec un visage maussade. Donc je me tiendrais éloigné de toutes sociétés pendant quelques temps.
Me voici donc plutôt mal armé pour te remonter le moral. Une chose pourtant, ce sont forcément les gens qui nous connaissent le mieux qui nous font le plus de mal, parce que précisément, ils nous connaissent bien et que donc, nous leur faisons confiance. C' est là, je crois la raison de ma solitude, je ne veux laisser personne le soin de commettre l' irréparable. Ma vie ressemble déjà tellement à un champ de ruines que je n' ai pas envie de voir quelqu' un détruire le peu qu' il en reste.
Quand la tristesse est trop grande, je préfère éviter la musique. D' une part parce que cela ne me vient pas spontanément et d' autre part, il arrive que des émotions négatives s' y attachent. C' est comme cela que je n' arrive plus à écouter la 4ème symphonie sans revivre les impressions sinistres que j' ai connu à une époque, aussi je ne l' écoute plus, ce qui est plutôt dommage. Je réserve la musique à l' âme convalescente pour l' aider à aller vers la guérison, mais quand on est au fond du trou, il vaut mieux être patient et espérer que l' oublie viendra à bout des choses …
Sans doute que cela n' aide pas beaucoup …
# 23/05/2010 à 06:27 Beethovenmaniac
Salut à toi... j'espère que tu vas bien... moi,je suis comme endormie... comme hypnotisée... c'est la seule façon que j,ai trouvé pour que l'on ne m'atteigne pas... qu'on ne puisse me faire mal...

Par contre,je vis beaucoup de choses... pour oublier,ne pas trop penser...

Mais moi,au contraire de toi,quand j'ai de la peine j'ai besoin d'énormément de musique... et même si elle me fait pleurer je l'écoute quand-même jusqu'à ce qu'elle ne me rappelle plus le souvenir douloureux mais un autre...

La 4ieme symphonie justement... je l'ai écouté en boucle pendant au moins une semaine et ca m'a libéré un peu...

C'est pour dire qu'on est pas tous pareils hein... mais c'est bon car on se connaît bien et on sait ce que nous devons faire... c'est sur qu'on peut faire erreur mais habituellement on sait ce qui est bon pour soi-même...

J'ai un ami qui est venu souvent de ce temps-ci... ce soir je suis seule enfin... quand on a pas le moral on devrait toujours rester seule...

Il est bien gentil cet ami mais il espère trop... plus que je ne peux lui donner... et moi,je ne veux plus donner... car j'ai réalisé qu'on peut donner la terre entière et que l'autre le prend comme si ca lui était dû et nous le rend en nous donnant de la merde... sans aucun remord de nous avoir blessé à en crever de douleur sans qu'on ait fait quoique ce soit pour le mériter... j'ai eu ma leçon...

Je voulais profiter de ce temps pour faire des rénovations sur mon site et sur mon blog...mais je n,ai rien fait... trop prostrée... et ce qui n'aide pas ben le serveur qui hébergeait ma musique ne fonctionne plus pour l'instant et je ne sais même pas s'il fonctionnera de nouveau un jour... j'en ai essayé un autre mais je ne sais pas s'il est fiable... mais la semaine prochaîne,je vais quand-même changer les vidéos qui ne fonctionnent plus et remplacer la musique à l'acceuil...

Si Beethov était là,il me trouverait ben paresseuse...

Sur ce,je quitte en espérant que tu ne m'en voudras pas trop de mes silences un peu longs...

Beethovenmaniac



# 25/05/2010 à 03:03 Chlodweg
Bon, mon année est validée, cette fois c' est fait … D' autres n' ont pas eu cette chance … Cela me place solennellement dans les derniers du classement !!! Enfin, mon salaire ne sera pas plus faible que le premier. J' ai du m' occuper de choses passablement puériles. Comme, mes connaissances savent que je déteste les mondanités, ils m' ont pris ma place de bal pour me forcer à venir. Oui, c' est une sorte de gala de fin d' année comme cela se fait dans les grandes écoles. J' ai du céder … seulement, si j' ai un costume, je me suis aperçu que je n' avais pour toutes chaussures que des vieux brodequins troués ! Je suis donc parti en catastrophe en acheter des neuves, qui pour être très belles et hors de prix me font aussi horriblement mal. Il n' en a pas manqué pour me dire que je marchais comme un canard … aussi je n' ai pas vraiment obtenu le résultat désiré … De surcroit, pour être restés trop longtemps dans le fond d' une valise, mes vêtements se trouvés passablement chiffonnés aussi il a fallut que je me lève de bonne heure pour aller rejoindre une collègue qui a un fer à repasser car pour ces choses là, je n' y connais rien du tout.
Une connaissance à moi m' a dit que j' avais fortement impressionné le chef … Oui quand on a planté un examen, on passe dans le bureau du chef … Je me suis hâté de le rassuré sur le fait que je n' avais rien dit de plus que ce qu' on me demandait … je sais qu' il m' arrive de tenir des propos déroutants, surtout dans des conditions aussi particulières … Mais non, je n' ai pas eu besoin de parler, c' est ma pâleur morbide qui a parlé pour moi, le pauvre homme a cru que j' étais au bord de l' évanouissement. En somme, il n' a plus eu qu' à le rassurer en lui disant que c' était malheureusement mon état normal. Enfin, au lycée, on me surnommait le « cachet d' aspirine ». Je me suis vengé en me faisant passer pour un vampire ! Apparemment, la mayonnaise a suffisamment montée pour que quelqu' un vienne très sérieusement me voir pour me proposer un cercueil d' occasion … J' arrête là avant que tu ne crois que la France est un pays de cinglés. C' est surtout ce qui gravite autour de moi en règle général, quand j' entre dans la vie des gens, c' est souvent pour la bouleverser complètement.
La musique est une onde pure que je ne veux pas troubler par des passions médiocres. En même temps, elle est la main caressante qui a consolé mes chagrins et ouvert mon cœur, peut-être jusqu' à la folie mais qu' importe !
Je découvre tout doucement les quatuors, mais je ne suis pas content de la nouvelle intégrale que j' ai acheté. Le son y est très beau … je veux dire que les musiciens ont une très belle façon de jouer … mais cela manque de dynamisme, c' est un peu mou, il manque une force, un élan, une impulsion … c' est quelque chose de trop lisse, d' un rien trop policé. Beethoven n' était pas quelqu' un de gentil, il n' était pas correct, mal habillé, parlant trop fort … et là, ils nous font une musique avec escarpin et bas de soie comme « Papa Haydn ». C' est faire fausse route. Au piano, son doigté était fautif, son jeu effrayant, mais il donnait à tout une passion extraordinaire … Oui, c' est peut-être cela qu' il manque, une vraie passion. Il arrive qu' à trop suivre la partition à la loupe, on perde la vue de l' ensemble, une espèce de myopie cérébrale …
Il fait si chaud en ce moment qu' on cuit littéralement. Des collègues ont promis de m' emmener sur le point culminant de ce massif. Il paraît qu' il y avait de la neige jusqu' il y a pas si longtemps. J' ai du mal à cacher ma mélancolie, ici, à l' école, presque tout le monde est parti. Les cours sont finis, il ne reste plus que les étudiants étrangers et les personnes de l' outre-mer. Je me suis lié à une personne originaire de la Réunion (dans l' océan indien), nous buvons ensemble pour oublier que tout le monde est parti … sans retour, sans que nous nous revoyons jamais les uns, les autres … trop loin, trop dispersés … C' était prévisible, depuis le début, mais cela fait de la peine quand même. Certains ont chialé, chialé à n' en plus finir, les hommes comme les femmes … J' ai reçu des protestations d' amitié de gens que je ne connaissait presque pas. Que ce passera t' il ensuite, je ne sais pas ? Je sais juste que je rentre chez moi pour l'été et que je saurais où on m' envoie seulement au 1er septembre.
Pour changer complètement de sujet, je m' intéresse en ce moment à une série télévisée (Docteur Who), dont je suis passablement malade depuis que je l' ai découvert quand j' étais à Paris. Elle a eu sur mon esprit une sorte d' effet hallucinatoire qui m' a frappé. Il s' agit d' une série anglaise qui n' a pratiquement pas eu de succès qu' en Angleterre, un peu aux Etats-Unis mais si peu, un tout petit peu aussi en Australie. Apparemment, cela ne fonctionne que sur les esprits anglophones et sur moi … qui ne peux pas supporter les Anglais ni de près ni de loin !!! Je pense que qui me connait bien n' aurait pas de mal à comprendre pourquoi. Elle décrit les aventures d' un personnage extraterrestre (et dieu sait que je le suis) qui voyage dans le temps (pour un historien, c' est une chose courante), est très seul (qui l' est d' avantage que moi !), s' entoure parfois au gré de ces aventures de compagnons humains qu' il finit toujours par abandonner quelque part parce qu' il est immortel, enfin a plusieurs vies … C' est drôle, c' est compliqué … C' est amusant comme tout et quelque part cela ne m' est pas étranger.
Je ne suis pas troublé le moins du monde, de n' être que dans le don car je m' efforce toujours par ce moyen de faire rentrer des gens dans mon monde et si j' y parviens un tant soit peu alors ils garderont un tout petit peu de moi en partant, dans leur bagage. C' est pour cela qu' écouter la musique au casque ne me suffit pas. Bien sûr, on entend mieux, seulement, pour moi, la musique sert avant tout à communiquer, à échanger … Ce qui, a moi, me fait du bien, m' enchante, est un vrai bonheur, je me sentirai égoïste si je n' essayai pas de le communiquer aux autres … aux autres, qui n' en veulent pas et trouvent que ce n' est que du bruit … qui s' enfuient quand j' essaie seulement de leur parler dans le seul langage que je connais vraiment … Alors, je m' éloigne, en me sentant tellement extraterrestre ...
# 01/06/2010 à 02:29 Beethovenmaniac
Bizarre... très bizarre...

Il y a un post qui a disparu...

Je l'avais reçu dans mes courriels mais je ne pouvais répondre tout de suite et là,maintenant,il n'est plus là !!! ?!?!

Je n'y comprend rien...

Comme quoi on ne peut se fier au monde virtuel...

Beethovenmaniac
# 12/08/2010 à 22:36 antonie
L'amitié est précieuse. Il faut donner pour recevoir.
# 12/08/2010 à 23:13 Beethovenmaniac
antonie a écrit:
L'amitié est précieuse. Il faut donner pour recevoir.


Tu as peut-être raison... mais moi,j'ai tout donné sans compter... pour ne rien recevoir d'autre que de la merde...

On m'a fait mal sans raison... on m'a trahi,humilié et même rejeté comme un vieux torchon et traîné dans la merde quand on avait plus besoin de moi !!!

Je gobais tout je n'en parlais pas... j'enfouissais tout au fond de moi avec le reste... et trouvait des raisons aux autres de me faire mal...

Maintenant,c'est fini.

Je n'ai plus personne dans ma vie... ben personne ou tout le monde... c'est pareil...

Si quelqu'un veut me faire mal,je met mon Miroir et ca lui revient !!!

Je ne fais plus l'imbécile qui se laisse malmener sans rien dire... je mord la première...

Le mal est toujours là bien sur mais j'ai choisi de l'ignorer et de vivre comme s'il n'y était pas... car j'ai compris aussi que pour avoir des amis il ne faut jamais avoir l'air triste mais avoir l'air heureuse... faire semblant quoi !!!

Je pleure encore... mais sans témoins.

Comme j'ai déjà dit je ne me rappelle plus où: La vie est une pièce de théâtre... on doit jouer notre rôle.

Beethovenmaniac
# 14/08/2010 à 01:01 antonie
Je trouve ça dommage, et je ne suis pas tout à fait d'accord : parfois l'amitié ou toute autre sorte de relation peut faire du mal, mais il faut faire confiance à l'autre pour que ça puisse marcher.
Moi j'ai connu des déceptions, aussi, mais il ne faut pas que ça m'empêche de faire de nouvelles rencontres.
Il faut garder la foi
Et quand ça va mal, il y a la musique (remarque, quand ça va bien aussi)
# 14/08/2010 à 18:40 Beethovenmaniac
antonie a écrit:
Je trouve ça dommage, et je ne suis pas tout à fait d'accord : parfois l'amitié ou toute autre sorte de relation peut faire du mal, mais il faut faire confiance à l'autre pour que ça puisse marcher.
Moi j'ai connu des déceptions, aussi, mais il ne faut pas que ça m'empêche de faire de nouvelles rencontres.
Il faut garder la foi
Et quand ça va mal, il y a la musique (remarque, quand ça va bien aussi)


Je sais que l'amitié et l'amour peuvent faire mal !!!

Mais quand on passe une vie entière à se faire malmener par ceux qu'on aime... on devient méfiant... incapable de faire confiance... rebelle...comme je disais... je mord la première... avant même de savoir si on va me mordre... sinon,ca me fait trop mal...

Oui... la musique... c'est la seule chose qui m'aide à croire encore !!!

Et t,as bien raison... la musique toujours !!!

Tout est mieux avec la musique... du classique,du rock,du metal,du blues...et j'en passe...

Et j,en découvre de nouveaux styles presqu'à chaque jour... même du metal death,j'adore !!!

Les paroles ne sont pas toujours belles mais souvent réalistes mais j'oublie les paroles car c'est la musique que j'aime le plus !!!

Je ne sais pas qui tu es mais merci de m'aider !!!

Beethovenmaniac
# 14/08/2010 à 21:30 Antonie
Moi je suis dans une période où ça ne va pas fort non plus : j'ai l'impression d'être malmenée par une personne à laquelle je tiens beaucoup, mais qui elle même va mal, et qui du coup, cherche par tous les moyens à blesser ceux qui essayent de l'aider.
Pourtant, je ne peux m'empêcher de vouloir l'aider, au risque de me perdre en chemin.
Cette personne dit n'avoir besoin de personne : elle tient le même genre de discours que toi, et c'est pour ça aussi, que ça me choque.
Je n'arrive pas à comprendre comment on peut en arriver là : je sais que certaines personnes en arrivent à blesser ceux qu'ils aiment, mais je ne crois pas que ce soit toujours volontaire, bien au contraire.
Cela n'enlève rien à la douleur, bien entendu, mais ça devrait justifier qu'il faut continuer à croire et qu'il faut encore accorder sa confiance.
Après tout, ça t'est sans doute arrivé à toi aussi de blesser quelqu'un sans le vouloir.
Mais il est vrai que je ne connais pas ton histoire. Je parle sans savoir.
Pour le cas qui me concerne, mon amie voit toujours le mal partout : elle a une vision très pessimiste de la vie.
Et ça me mine le moral à moi aussi, car je sais qu'il y a de bonnes choses dans sa vie, mais elle refuse de les voir.
Je crois qu'on ne peut pas toujours forcer les gens à faire ce qu'ils ne sont pas prêts à faire.
Mais c'est quand même difficile à supporter, pour moi.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×